Une coproduction de Debout: Actes de parole et d’Isabelle St-Pierre

La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a un peu plus de 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime: l’Oralité dans toute sa splendeur. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de poètes, qui sont aussi des acteurs.trices important.e.s du milieu, notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et en éducation. En plus d’être une soirée annuelle à Montréal, le Cabaret Poésie All-Star se promène sur les routes du Québec quand l’occasion se présente.

Mot d’Isabelle St-Pierre, directrice artistique:

Cette idée de spectacle est née lors d’une discussion avec Jean-Marc Massie, le grand manitou des Dimanches du Conte, où je lui parlais de mon expérience à la résidence de Spoken Word du Banff Art Centre et comment j’étais persuadée plus que jamais que nous devions ouvrir et partager les pratiques de la parole vivante, et les faire vivre dans de nouveaux lieux. Il m’a dit de lui envoyer un pitch de show et quelques mois plus tard naissait le premier Cabaret Poésie All-Star en janvier 2018, aux Dimanches du Conte. Étant devenu une série annuelle à Montréal produite par Debout : Actes de Parole, j’ai voulu amener ce projet sur la route et je l’ai proposé au festival Des Grandes Gueules en suggérant d’inclure des poètes de la région dans la distribution. C’est avec grand bonheur que ma proposition a été retenue. On se voit à Trois-Pistoles!

Prochaines représentations:
  • Cabaret Poésie All-Star #3 aux Dimanches du conte, 26 janvier 2020, 19h30, Bar le Jockey, 1309 rue St-Zotique, Montréal. Nos 7 étoiles de la soirée seront Sara Dignard, Richard Léveillé, David Leduc, Arleen Thibault, Stéphanie Jolicoeur, Fred Péloquin et Isabelle St-Pierre, qui dirige et anime cette série originale.

Isabelle St-Pierre, directrice artistique et animatrice

Photo Mathieu Poirier

Isabelle St-Pierre fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d’Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte, Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. Depuis, elle et dirige et coproduit la série des Cabarets Poésie All-Star (Dimanches du conte et festival des Grandes Gueules) avec Debout : Actes de parole, a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette et au festival Contabadour, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, a été régisseure artistique du cabaret Dada Love (Phénomena).

Les poètes du Cabaret Poésie All-Star #3:

Sara Dignard

Attachée aux ruelles de son enfance dans le quartier Villeray, après des exils aux îles-de-la-madeleine, en Gaspésie et au Bic, une maîtrise en création littéraire en poche, Sara Dignard est revenue à Montréal et travaille maintenant comme animatrice en alphabétisation populaire. Après avoir publié Le cours normal des choses en 2015, premier recueil de poésie qui lui a valu le prix Jovette-Bernier, et dirigé le collectif Ce qui existe entre nous en 2018, tous deux publiés aux éditions du passage, elle échafaude maintenant son deuxième recueil à paraître. 

Stéphanie Jolicoeur

Physicienne et comédienne de formation, Stéphanie s’adonne joyeusement à la fusion de l’art et de la science depuis 2016. Auteure et créatrice des spectacles de théâtre scientifique Danse de Particules et Trous, de plusieurs courts textes scientifico-poétiques et de quelques slams scientifiques, elle est également une forte partisane de la croissance de la littératie technologique, numérique et scientifique, a un lourd passé d’animatrice scientifique, et travaille actuellement en enseignement des sciences, en médiation scientifico-culturelle, en animation robotique et en facilitation technologique. Fidèle à ses habitudes d’hyperactivité occupationnelle, Stéphanie n’a aucun problème à faire des expériences scientifiques devant une classe de primaire en matinée, écrire un poème sur la gravité sur l’heure du midi, et faire un atelier de programmation ou d’imprimerie 3D en soirée, avec un (ou deux) épisodes de Gilmore Girls entre chaque étape.

David Leduc- Le Grand Slack

Depuis 2008, sous son nom de guerrier Le Grand Slack, David Leduc réplique aux coups durs de la vie à grands coups d’uppercuts poétiques. Malgré son passé trouble et son absence de diplômes, il s’est hissé au rang des slameurs les plus intéressants de sa génération. Auteur, interprète, animateur et organisateur d’événements, il prend d’assaut les scènes d’art oratoire aux quatre coins du Québec et assène à son public des textes émouvants et percutants. Pugiliste verbal redoutable, il a remporté plusieurs joutes de slam-poésie et fut trois fois finaliste au Grand Slam National. On peut l’entendre régulièrement au Combat de mots de Plus on est de fous plus on lit! sur les ondes de Radio-Canada. Depuis 2016, il offre des ateliers d’écriture et d’interprétation dans les écoles secondaires, les cégeps, les universités, les maisons des jeunes, les centres jeunesse-emploi et les résidences pour personnes âgées. Il travaille actuellement sur un E.P. de spoken word avec le compositeur DJ Horg.

Richard Léveillé

Il colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes chantés en poésie rurale-distinguée. Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une vingtaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy) et Jockey, Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, Forge à Bérubé, festival Jos Violon.

Fred Péloquin

En 2004, Fred Péloquin se mérite le poste d’accordéoniste dans le groupe de Marco Calliari. Pendant près de 10 ans, il travaille avec Calliari, ils font plus de milles spectacles partout dans tous les festivals du Québec, en France, Luxembourg, Belgique, Suisse et Italie, en plus du Canada et des Usa. Fred écrit des tonnes et des tonnes de chansons, commence à créer ses propres compositions de même qu’à les présenter en spectacles. Pendant tout ce temps, Fred mène une double vie car de 2001 à 2010 il s’active également à compléter des études en arts visuels et médiatique à l’université du Québec à Montréal. Aujourd’hui alliant conte et accordéon, Fred remporte le premier prix du concours de conte pluridisciplinaire Contabadour, avec la contorsionniste Fédérica Guérin en 2018. Il participe ensuite au Festival Joe Violon de Lévis, puis, il fait son entrée au Dimanche du Conte à Montréal.

Arleen Thibault

Active sur la scène francophone du conte depuis plus de 15 ans, Arleen Thibault a su créer un univers de contes original, porté par une touchante présence sur scène, où le merveilleux et l’urbain se côtoient avec humour. En 2015, elle représentait le Québec aux Fêtes de la francophonie 2015 à Sao Paulo au Brésil et en 2009 le Canada aux Jeux de la Francophonie à Beyrouth au Liban. Son dernier spectacle, Le Vœu a été présenté dans plus d’une soixantaine de salles et a remporté plusieurs prix dont celui du CALQ Œuvre de l’année 2016 en Chaudière-Appalaches.


Les poètes du Cabaret Poésie All-Star sur la route aux Rendez-vous des Grandes Gueules 2019:

Elise Argouarc’h

Elise Argouarc’h est une réfugiée poétique débarquée sur les rives du fleuve pour trouver sa parole. En 2011, elle arrive de la Bretagne pour faire une maitrise en psychosociologie à Rimouski sur le thème du corps, de l’oralité et de la performance. Durant cette recherche, elle rencontre le conte et le kasàlà, une poésie orale africaine de louange. Elle trouve sa voix(e) et investit plus en profondeur son amour pour l’art des mots et de la musique. Depuis 2014, elle œuvre dans la création parlée sur la scène du Bas-Saint Laurent. Après la création de deux performances solos (« Voix de Chez Soi » présenté à Brest et « ElisA » présenté à Rimouski ) et à travers plusieurs spectacles en collectifs, elle se fait conteuse de bord de Fleuve à Trois Pistole,  Sainte Flavie ou Matane. Elle écrit de nombreux slam tels que l’Autochtone Bretonne ou  Amours féminales qui la font rayonner en compétition à Slam Est du Québec et dans les espaces culturels rimouskois (Espace scène, Théâtre du Bic, Musée Régional, Paradis). Elle crée des kasàlà et donne des formations pour accompagner les particuliers et les organismes en France et au Québec. En 2017, sa démarche artistique, intellectuelle et interculturelle se croisent à nouveau dans les bras d’un doctorat en ethnologie qu’elle fait à l’Université Laval pour étudier le rôle que peuvent jouer les arts de la parole dans l’accueil et l’inclusion des personnes réfugiées dans le Bas-Saint-Laurent. Pour elle, l’art de la parole est un refuge entre les cultures. Son univers de conteuse et de poète prend corps autour des rives et légendes de Bretagne jusqu’à l’horizon du Fleuve, en passant par le cri des femmes, des migrants, des épinettes, et des baleines à bosse (elle aime écrire au creux des bosses).

*

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur dont la pratique s’articule autour de la fiction quotidienne. Les dispositifs employés cherchent à produire un décloisonnement entre le réel et la fiction, entre le créateur et le spectateur afin d’instaurer une communication multi-latérale. Parolier au sein de groupes alternatifs sévissant dans les années 1990, il participe à l’édition 2005 de Métropolis Bleue et réalise alors qu’il est peut-être atteint de poésie. Il faudra attendre les magnifiques soirées de slam au café du Théâtre Aux Écuries, puis celles des Cabarets Batârds pour que sa fragile mécanique de slameur se mette en place. Il fait maintenant parti du fameux cabaret Poésie All-Star – Sur la route, que dire de plus !

*

*

*

*

*

Marie-Paule Grimaldi

Photo Julie D’Amour-Léger

En dehors du geste d’écriture, Marie-Paule Grimaldi utilise la littérature pour créer des tiers espaces et permettre des rencontres. Que ce soit par des performances où le hasard et l’improvisation sont convoqués, par des spectacles collectifs et cabarets, par des installations publiques ou des ateliers auprès du grand public et de personnes marginalisées, l’hybridité et l’acte de présence sont imbriqués dans sa démarche. Elle publie aux Éditions Rodrigol le recueil Lame crépuscule et le livre d’art Little Beast, ainsi que des poèmes, essais et critiques dans des revues au Québec et en Corse. En 2018, elle fonde Debout: Actes de parole, une compagnie artistique dédiée à la parole performée, avec laquelle elle crée spectacles, fanzines, vidéo-poèmes et activités de médiation littéraire. Depuis 2009, on a pu voir ses créations entre autres aux Francofolies de Montréal, au Festival international de la littérature, au Festival Phénomena, au Festival Dans ta tête, à la Maison de la poésie d’Avignon. Elle a lu ses poèmes lors de nombreux événements à caractère littéraire, culturel ou social. De 2012 à 2017, elle co-dirige les soirées mensuelles Slam Sessions Montréal. Elle co-dirige également l’édition des collectifs Passagères, avec de jeunes femmes en difficulté, et Temps d’agir, avec des femmes en milieu carcéral, aux éditions Planète rebelle, et offre toujours des ateliers aux personnes en situation d’itinérance ou en prison. Elle a terminé une résidence d’écriture à la Bibliothèque Frontenac en avril 2019, un projet soutenu par le Conseil des Arts de Montréal, l’UNEQ et la bibliothèque, résidence pendant laquelle elle a été également écrivaine publique pour la population de Centre-Sud.

*

Annie Landreville

Poète, ex-journaliste, animatrice et formatrice, Annie Landreville a étudié en littérature à Montréal avant de travailler pour Radio-Canada pendant près de 20 ans. Artiste de la parole et travailleuse culturelle, ses projets favorisent le travail en cocréation et en médiation, s’intéressant au territoire, à la filiation, aux corps, aux traces… à ce qui reste. Elle a publié Partitions aux éditions d’Orphée, le Traité de poésie à l’usage des malades modernes, tiré de son projet de Prescriptions poétiques, aux éditions Fond’tonne et Date de péremption aux éditions de la Grenouillère, en plus de participer à plusieurs revues et collectifs.

*

*

*

*

Stéphanie Pelletier

Photo Laurie Cardinal

Stéphanie Pelletier habite un mythique cinquième rang à cheval sur les lignes de Saint-Octave, Métis-sur-Mer et Padoue. Elle est une artiste de la ruralité qui aspire à parler du territoire dans un autre langage que celui des clôtures de perche pis des cartes postales de cabanes à sucre. Elle est une écrivaine, une artiste de la création parlée, une metteure en scène, une directrice artistique, une travailleuse culturelle, une amoureuse, une mère, une jardinière. Parmi les réalisations dont elle est particulièrement fière : un recueil de nouvelles (Quand les guêpes se taisent, Leméac, Lauréat du prix littéraire du gouverneur général 2013), un roman (Dagaz, Leméac), plusieurs collaborations à des revue et collectifs (Moebius, Zinc, XYZ, La disparition de Michel Ô’Toole (XYZ), Poste restante (Art Le Sabort) etc.), plusieurs spectacles littéraires (Le cul dans la fraîcheur du temps qui s’écoule, Le Cabaret des contes ruraux 1 et 2, Je saurai à l’allure de tes glaces le temps qu’il fera demain) et une mise en scène pas piquée des verres (La Face caché de la lune et autres clairs-obscurs). L’avenir : son troisième livre est en chantier et elle coordonne et écrit un spectacle sur l’identité et le sentiment d’appartenance pour la MRC de La Mitis.

*

Amélie Prévost

D’abord actrice de formation, puis autrice de théâtre par la bande, Amélie Prévost se lance dans la poésie performée en 2010. Elle monte coup sur coup deux spectacles solos qui tournent plutôt rondement un peu partout au Québec pendant quelques années. En 2015, elle devient championne nationale de slam et remporte la Coupe du monde de slam, à Paris, l’année suivante. Elle publie son premier recueil de poésie, Corps flottants, aux éditions Neige-Galerie en 2017. Son plus récent spectacle, Fol ouvrage (Torcher des paillettes), créé en collaboration avec Queen Ka est actuellement en tournée. Amélie compte à son actif plus de 400 performances dans différents événement de poésie, de slam ou d’arts vivants sur les scènes du Québec et de l’Europe.

*

*

*

*

*

Jocelyn Thouin

Abordant les arts de la parole par l’angle de la poésie, Jocelyn Thouin œuvre en tant que slameur, poète et animateur.Pour lui, la place du poète est sur la place publique, au coeur de la cité. Il propose une poésie imagée et engagée, mettant en scène l’humain qui, a bout de souffle de tant de bonheur, pratique l’indifférence comme mode de survie. Par sa plume, ce qui était local ou personnel devient universel. Depuis plus de 10 ans, ses mots résonnent de Rimouski à Gatineau, de Sept-Îles à St-Venant-de-Paquette. Maintes fois nominé aux Grands prix Desjardins de la culture de Lanaudière, il remporte le prix Littérature (2015) et le prix Innovation (2010). Remportant le tournoi Slam Québec-France en 2014, il effectue une première tournée en sol européen. Présentant en solo le spectacle Propaganda Carnaval, il vient également de lancer Légendes locales en compagnie de Gabriel Girouard, Seba et Eveline Ménard. Ce projet, issu de collectages auprès d’aîné-es, met en lumière l’histoire populaire lanaudoise des années 1930 à 1990. Il est également organisateur d’événements littéraires, (MICRO Joliette, Slamboree de Lavaltrie, Notre-Dame-de-la-poésie, Slam Lanaudière).